News

Rester au courant

Newsletter


Le 29 novembre, CIVIVA a remis le 9ème Prix CIVIVA à la Croix-Rouge suisse en l'honneur de son engagement extraordinaire pour le service civil.

En savoir plus

Afin de garantir les effectifs de la protection civile, la commission demande que le service civil soit intégré à la protection civile. CIVIVA s'oppose fermement à une fusion des deux types de service.

En savoir plus

Paolo Maggini est responsable de Naturnetz au Tessin et aux Grisons. Il travaille avec des civilistes chaque jour. Ici, il nous présente son travail.

En savoir plus

Les participant-e-s à la Session des jeunes discutent régulièrement de l'obligation de servir. Quelle est leur vision?

En savoir plus

Que se passe-t-il en ce moment au Palais fédéral? Quelques infos en provenance de Berne.

En savoir plus

Vivre et travailler selon les rythmes de la nature et des animaux, contribuer à la production de denrées alimentaires locales, connaître les plaisirs et les difficultés du métier paysan. Celle-ci a été l’expérience de Niki Paltenghi, qui a prêté 5 mois de service civil dans un alpage en Valle Verzasca (Tessin). Un interview de Zeno Casella.

En savoir plus

Priska: Fabien Fivaz et moi-même avons été très heureux d'être élus par les membres de CIVIVA au sein du comité le 4 avril dernier. Ensemble, nous sommes désormais en route en tant que nouvelle coprésidence. Nous allons nous engager avec conviction pour défendre les intérêts du service civil, car le service civil nous tient à cœur ! Depuis son introduction en 1996, le service civil est en effet une grande histoire d’un succès. Il est devenu une institution importante qui va bien au-delà de la…

En savoir plus

CIVIVA est désormais présidée par Priska Seiler Graf (ZH) et Fabien Fivaz (NE). Départ de Lisa Mazzone et Samuel Steiner et autres changements au sein du comité. Impressions de l'assemblée générale.

En savoir plus

La co-présidence de CIVIVA, Lisa Mazzone et Samuel Steiner, présentent les trois enjeux prioritaires pour le futur du service civil.

En savoir plus

Depuis le 1er octobre 1996 et l’entrée en vigueur de la loi sur le service civil, il est possible en Suisse d’accomplir un service civil en remplacement du service militaire. Auparavant, les hommes qui ne pouvaient concilier le service militaire avec leur conscience devaient s’attendre à être condamnés à une peine de travail ou de prison. Aujourd’hui, ils sont près de 20'000 civilistes à être engagés dans les soins, le social ou la protection de la nature.

En savoir plus